Nationale

Editorial de la Présidente

Aidons la ville de demain à sortir de terre

La pandémie a bousculé les certitudes et les choix des citadins. Se sentant vulnérables face au changement climatique et à la crise sanitaire, ils appellent de leurs voeux des transformations profondes de la ville, comme une alternative à la ruralité que tous ne peuvent ou ne veulent pas rejoindre.

Si la ville est perçue comme un espace d’opportunités, de liberté et de vitalité, elle soulève aussi de nouvelles questions, en matière de santé, de cohésion sociale ou de sécurité. La ville de demain doit définir un équilibre durable, qui porte les premières en contenant les secondes, car même si l’attrait des campagnes connaît un regain, notre avenir collectif sera certainement urbain : c’est en ville que nous pourrons le plus facilement bâtir un modèle de société neutre en carbone, sans artificialisation exagérée des sols, et que nous garantirons l’accès de tous à des services de qualité.

De fait, c’est dans ces zones déjà tendues que le besoin en logements bien localisés et à des prix abordables est le plus marqué, comme en témoigne une tension sur les prix dans plusieurs métropoles.

Les dernières élections municipales sont porteuses de plusieurs enseignements. En faisant le choix de listes engagées pour l’environnement dans plusieurs grandes villes, les électeurs ont appelé à une meilleure prise en compte des attentes liées à la qualité de vie, au changement climatique et à la cohésion sociale : plus d’espaces verts, plus de mixité
sociale et fonctionnelle (services, services publics, commerce, habitat, transport), des bâtiments écoconçus et peu gourmands en énergie, des projets favorisant les mobilités douces…

Face aux exigences légitimes des citadins, qui aspirent à des logements abordables, une ville plus résiliente, inclusive et vertueuse, des bâtiments plus durables et respectueux de l’environnement, une « qualité de ville » améliorée – les nouveaux exécutifs locaux doivent continuer à « faire la ville » et cette ambition, que nous souhaitons accompagner, exige créativité et vision prospective.

Ces mutations sont stimulantes et bouleversent nos métiers comme nos produits – logements ou bureaux neufs : sobres en énergie et en espaces, connectés, recyclables, évolutifs, partagés, végétalisés, accessibles, etc. Mais cette ville rêvée n’aura de sens que si elle est accessible au plus grand nombre.

Elle devient, de fait, un enjeu politique pour vous, décideurs dans vos exécutifs.

Cette ville du futur est complexe, l’imaginer est un exercice dans lequel toutes les intelligences et tous les savoir-faire seront utiles. C’est dans ce sens que nous proposons de croiser nos regards, élus et opérateurs, pour la faire sortir de terre. Définissons ensemble l’équilibre entre une vision, un projet, une
ambition d’un côté, et une capacité à faire à coûts maîtrisés de l’autre. Notre défi est commun : continuer de construire en ville, y construire vert mais aussi vertical pour produire moins cher et durable, tout en partageant cette vision avec les habitants et en permettant une mixité sociale et fonctionnelle.

 

Les promoteurs immobiliers sont vos alliés pour coconstruire cette ville de demain.

 

Alexandra François-Cuxac

Présidente FPI France

 

 

 

Lire la suite :

Pour que la ville de demain sorte de terre, il faut d'abord la construire

Les bienfaits de la construction neuve

Les promoteurs : les meilleurs alliés des élus pour la ville de demain