De G à D : Thierry Iacazio, Philippe-Antoine Brouillard, Laurent Villaret, Mathieu Massot

Occitanie Méditerranée

Économique & statistiques

Petit déjeuner de Presse du 12 mars 2019

Logement neuf en 2018 en Languedoc-Roussillon :  Un marché immobilier toujours aussi attractif,  mais un renouvellement de l’offre nécessaire

L’année 2018 a connu de très belles réalisations immobilières qui placent notre territoire au premier plan au niveau national et notamment le marché de la métropole de Montpellier quant à la qualité architecturale, programmatique et les capacités d’innovation des promoteurs membres de la FPI Occitanie-Méditerranée.

En 2018 en Languedoc-Roussillon, la demande est toujours aussi soutenue mais le marché se contracte avec une diminution de -12% des mises en vente. Sur la métropole de Montpellier qui concentre 49% de la production, la baisse est de 22%.

Nécessité d’une dynamique foncière

  • Développer de nouvelles zones constructibles et densifier en hauteur

La baisse des ventes induit d’une part la nécessité pour la profession de trouver de nouveaux terrains constructibles en renouvellement urbain. Et d’autre part, de penser la densité autrement en construisant en hauteur au coeur de la métropole et notamment dans la ville-centre.

Pour cela, la FPI Occitanie-Méditerranée travaille avec la Collectivité sur des méthodes d’urbanisme concerté. Notamment pour aller chercher de la densité sur certains îlots urbains.

  • Intensifier la construction sur un plus grand nombre de communes de la métropole

Cette baisse des mises en vente implique la nécessité de construire sur d’avantage communes de la métropole car aujourd’hui, seulement 4 communes (Montpellier, Juvignac, Castelnau-le-Lez et Saint-Jean-de-Védas) concentrent 85% du marché métropolitain.

  • Développer les territoires péri-métropolitains et les villes moyennes

La métropole de Montpellier confirme son attractivité. Son aura s’étend sur les territoires peri-métropolitains mais aussi sur l’archipel de villes moyennes qui l’entoure et dont l’attractivité en est accrue. Il est donc indispensable de développer une production de logements neufs par exemple sur un axe Nîmes-Lunel et Montpellier-Sète-Béziers.

La FPI Occitanie-Méditerranée souhaite soutenir une dynamique d’urbanisation sur ces secteurs notamment grâce à un travail collaboratif avec l’Etablissement Public Foncier (EPF) régional et les collectivités. Ceci est d’autant plus nécessaire au moment où, en raison de la suppression de la zone B2 du dispositif Pinel, la dynamique de certains marchés est remise en question : Béziers et Narbonne devraient connaître en 2019 une baisse respective des ventes nettes de -68% et – 45% (Source : Adéquation).

Accélérer le montage des opérations

La baisse des mises en vente constatée en 2018, résulte aussi d’une forte inertie dans le montage des opérations. La FPI Occitanie-Méditerranée travaille actuellement avec les collectivités et notamment Montpellier Méditerranée Métropole pour développer des outils d’urbanisme concerté qui s’adaptent de manière plus efficace aux contraintes de montage de nos opérations.

Un volume de logements bloqués par les recours encore trop important

A la fin 2018, la FPI OM recense sur la métropole de Montpellier 1 395 logements bloqués par les recours, dont certains datent de plus de 2 ans. Malgré des signes positifs sur le respect de l’application du délai de 10 mois d’instruction des recours (Loi Elan) par le Tribunal Administratif, la FPI OM va engager dans le cadre de sa Task Force, une démarche d’audit systématique de ses permis de construire à déposer.

Dans ces conditions, quelle pourrait être l’activité pour la promotion immobilières en 2019 ? Environ 2 900 ventes au détail devraient être enregistrées sur la région de Montpellier

(-10%). Au total, 4 900 ventes sont prévues en Languedoc-Roussillon, soit une diminution de 20% par rapport à 2017 (source : Adéquation). Il est important de rappeler cependant, que ce résultat nous ramènerait à celui de 2 015, une année qui était alors apparue comme excellente après trois années difficiles.

 

Laurent VILLARET

Président

Fédération des Promoteurs Immobiliers Occitanie-Méditerranée

Télécharger en PDF