Nationale

Editorial de la Présidente

La course d’obstacles de la rentrée

Cette newsletter de la FPI est la dernière avant la pause estivale. La prochaine paraîtra le 28 août. Elle nous permettra de revenir sur les annonces du Plan de relance, qui auront été faites le 24 août. Parallèlement, le Gouvernement aura aussi avancé sur :

- un projet de loi de transposition des propositions de la Conférence citoyenne sur le climat (CCC), qui devrait comporter en particulier des dispositions sur le « zéro artificialisation nette » (ZAN) et serait examiné par le Parlement début 2021 ;

- un projet de loi « déconcentration, décentralisation, différenciation » visant à mieux territorialiser les politiques publiques (dont évidemment celle du logement) et dont le Parlement se saisirait en 2021 ; une conférence des territoires, initialement prévue en juillet, se tiendra à la rentrée ;

- un projet de loi de finances pour 2021, dans lequel figurera la traduction législative du plan de relance de 100 milliards d’euros, et qui pourrait comporter des dispositions fiscales intéressant le logement.

Parallèlement, les travaux se seront poursuivis sur la future réglementation environnementale 2020 (RE 2020) qui devrait entrer en vigueur mi-2021. Dans le domaine de la négociation sociale, la crise aura rendu d’autant plus nécessaires des discussions de branche sur l’emploi, la formation professionnelle ou l’accueil des jeunes en entreprises.

Dans les territoires, les chambres régionales FPI noueront des relations de travail avec les équipes municipales et métropolitaines, élues, réélues ou remaniées, avec la montée en puissance des préoccupations environnementales et de la lutte contre les inégalités. Dans le même temps, la presse se fera l’écho de la deuxième vague de notre campagne de communication « aidons la ville de demain à sortir de terre ».

On le voit, le programme de travail de notre rentrée sera extrêmement chargé.

Dans le même temps, chacun des promoteurs membre des instances fédérales, au niveau national et/ou régional, sera mobilisé par son entreprise, dans un contexte critique de raréfaction des permis de construire, de ralentissement des chantiers et de fragilisation de la demande. Pourtant, nous savons que nous pourrons continuer de nous appuyer sur leur bénévolat et leur esprit confraternel pour faire avancer les chantiers fédéraux.

La crise Covid a montré l’importance d’une fédération professionnelle efficace pendant les épisodes critiques. La course d’obstacles de la rentrée sera aussi là pour nous rappeler son rôle d’appui au long cours des promoteurs. Plus que jamais, nous aurons besoin de la FPI, et la FPI aura besoin de vous tous.

Prenez soin de vos équipes et de vos proches, et rendez-vous le 28 août ! 

Alexandra François-Cuxac

Présidente de la FPI France