Nationale

Editorial de la Présidente

Dix paradoxes de la politique du logement

Il est souvent bon de revenir à quelques chiffrés clés, pour bâtir une politique publique efficace. Dix exemples à propos de la politique du logement :

 

  1. Malgré plus de 2 millions de logements construits au cours du mandat municipal en cours, les prix continuent d’augmenter ;

  2. Malgré un chiffre d’affaires de 140 Md€ en 2018, l’industrie du BTP française, qui est la première en Europe, n’est pas significativement en avance en termes d’innovation ou de productivité ;

  3. Malgré 35 000 emplois créés en 2019 dans le BTP, les promoteurs éprouvent toujours des difficultés à trouver des entreprises disponibles pour leurs programmes ;

  4. Malgré près de 5 millions de logements (le parc le plus important d’Europe), le parc social français laisse plus de 2 millions de demandeurs insatisfaits ;

  5. Malgré 1,7 Md€ de cotisations des entreprises perçues chaque année, Action logement peine à répondre aux besoins de logements des salariés ;

  6. Malgré 50 000 logements locatifs abordables produits chaque année dans les zones tendues, le Pinel continue d’être mal aimé des décideurs publics ;

  7. Avec 77 Md€ de recettes fiscales contre 39 Md€ d’aides, le logement est une « vache à lait » fiscale, mais l’Etat continue de parler de « rente » pour les investisseurs ;

  8. Avec 120 habitants/km2 (contre 270 au Royaume-Uni), la France est un pays peu dense, et sa population continue de croître (nous serons 72 millions en 2050), mais le Gouvernement réfléchit à imposer un principe rigide de non-artificialisation des sols ;

  9. Avec seulement 1 % du parc total de logements construit chaque année, le marché du neuf constitue une faible part du stock, c’est pourtant sur lui que pèsent les exigences les plus fortes en termes de performance énergétique ;

  10. Avec 2,8 millions de logements concernés, la vacance augmente, mais 20 % seulement sont durablement vacants, les autres sont rapidement réoccupés. Pourtant, l’Etat continue de croire que la lutte contre la vacance est un axe majeur de la politique du logement.

Pour une politique du logement efficace et pragmatique, repartons des chiffres et des faits !

Alexandra François-Cuxac

Présidente de la FPI France