Alpes

Programme immobilier

A Annecy, Sogerim anticipe les attentes des futurs habitants

Le promoteur Sogerim construit actuellement les sept bâtiments d’un nouvel éco-quartier à Annecy. Conçue en étroite concertation avec des architectes, des urbanistes et des paysagistes, l’opération se rattache à la ville existante tout en proposant une parfaite intégration à l’environnement. Explications. 

Un « morceau de ville ». C’est le terme choisi par Sogerim pour qualifier « Les Aquarelles », ce vaste projet d’aménagement d’un éco-quartier situé à l’entrée d’Annecy (Haute-Savoie). Au terme de cette opération, dont la phase de « maturation » foncière aura quand même pris une dizaine d’années, ce sont sept bâtiments distincts, proposant 328 logements ainsi que des commerces et 27 710 m2 de surface de plancher qui vont prochainement (voir encadré) s’élever entre le lac et les montagnes. « L’idée consistait à concevoir un programme qui soit particulièrement bien intégré dans l’environnement local, en lien avec le paysage et la nature », souligne Laurent Poisblaud, directeur général adjoint de Sogerim. « Pour y parvenir, nous avons mis en place une vraie concertation avec la collectivité, en associant un cabinet d’architectes, Archigroupe en l’occurrence, des urbanistes et des paysagistes. A la clé, nous avions un objectif : satisfaire au mieux les attentes de nos futurs clients ».

Pour être digne de l’éco-quartier dans lequel elle allait s’installer, l’opération s’est inscrite dans une conduite de projet responsable. « Nous avons privilégié par exemple des solutions vertueuses pour intégrer le programme dans son environnement », explique le directeur général adjoint de Sogerim. Les immeubles bénéficient ainsi d’orientations est-ouest, permettant au passage de réduire les besoins énergétiques, avec des vues lointaines vers l’ouest et aucun vis-à-vis.

Un interlocuteur unique par acquéreur

La qualité environnementale et sociétale a également fait l’objet d’une attention particulière. Les eaux pluviales sont gérées en toiture grâce à un système de rétention et, sur les zones de stationnement, des pavés et du gazon leur permettent de se disperser aisément. Dans le même ordre d’idée, des bornes de recharge électriques ont été prévues sur les parkings et les logements seront livrés « connectés », puisqu’il sera possible de programmer à distance le fonctionnement des volets roulants électriques et du chauffage individuel.

En matière de relation avec les clients, Sogerim a également souhaité se doter de moyens à la hauteur du projet. C’est ainsi que chacun des acquéreurs se voit accompagné par un interlocuteur unique pour toute la durée des travaux, du choix des prestations à la livraison. Et c’est encore lui qui sera le point de contact après l’entrée dans les lieux.

Le promoteur s’attache enfin à lutter contre le travail dissimulé pendant toute la durée des travaux, avec un badge obligatoire pour tout ouvrier présent sur le site associé à un contrôle, par un organisme affilié FFB, de l’ensemble des cartes professionnelles. Parce qu’un projet d’envergure exceptionnelle comme « Les Aquarelles » requiert dans son exécution une qualité tout aussi exceptionnelle. 

Un nouveau morceau de ville livré en trois tranches

  • 7 bâtiments distincts en R+5 avec attique
  • 328 logements dont 98 en locatifs sociaux et 230 en copropriété

Echelonnement des livraisons :

  • Une première tranche de 5 bâtiments dont le premier sera livré à partir de juin 2019, les deux suivants en fin d’année et les deux autres mi 2020.
  • Deuxième tranche (6ème bâtiment) : fin 2020
  • Troisième tranche et dernier immeuble : fin 2021.